Retour
Scroll down

Le Cap d’Antibes et la Baie des Milliardaires

« En somme, j’ai vu de l’eau, du soleil, des nuages et des roches – je ne puis raconter autre chose – et j’ai pensé simplement, comme on pense quand le flot vous berce, vous engourdit et vous promène » Sur l’Eau – Guy de Maupassant

Le Cap d'Antibes est un petit coin de paradis sur la Côte d’Azur, abritant châteaux de milliardaires, palaces de prestige et demeures de rêves, et jouissant d’un panorama sur la Méditerranée exceptionnel, à l’ouest sur les îles de Lérins, et à l’est sur les premiers sommets du Mercantour.

Presqu’île située au sud d’Antibes et à l’Est de Juan les Pins, le Cap d’Antibes se développe dès le XIXème siècle avec l’arrivée de touristes aisés venant de toute l’Europe qui, séduits par l’endroit, y bâtirent de luxueuses demeures. Ainsi, lorsqu’on évoque le Cap d’Antibes, on pense d’emblée à sa merveilleuse ‘Baie des Milliardaires’, aux villas de prestige et autre luxueuses résidences nichées au cœur d’une oasis verdoyante complantée de pins, d’oliviers séculaires et autres essences méditerranéennes.

Pourtant le Cap d’Antibes a su conserver un aspect sauvage qui fait aujourd’hui tout son charme : avec ses falaises de calcaire, ses criques profondes et un littoral majestueux, on découvrira en longeant le Sentier des Douaniers un aspect ultra authentique et naturel du lieu.

Parmi les Palaces et autres résidences prestigieuses du Cap d’Antibes, on retiendra :

L’hôtel du "Cap Eden Roc", réputé être le plus bel hôtel du monde – à l’origine, le site est connu sous le nom de Villa Soleil, bâtie à la demande du fondateur du journal Le Figaro, Monsieur Auguste de Villemessant, inaugurée en 1870, et qui devient rapidement un refuge pour les écrivains. En 1887, Antoine Sella, jeune hôtelier, tombe sous le charme du site : début 1889, l’hôtel du Cap ouvre ses portes, attirant une clientèle luxueuse. Parmi les hôtes célèbres, 1920’ - George Bernard Shaw – prix Nobel de littérature, 1935’ le Duc et la Duchesse de Windsor, 1970’ Marc Chagall… En 1969, l’hôtel est racheté par Maja et Rudolph Oetker et connait tant d’autres heures de gloire. Depuis 2009, l’amFAR – fondation américaine de lutte contre le SIDA – organise ici une prestigieuse vente aux enchères à laquelle participe des célébrités internationales et collecte des millions de dollars

La Villa Eilenroc, demeure d’exception de style néoclassique construite en 1860 par Charles Garnier, architecte des opéras de Paris et de Monte-Carlo. Sise au cœur d’un parc de 11 hectares complanté d’essences méditerranées typiques du paysage azuréen, ainsi que d’une roseraie aux 1000 variétés. La propriété reste aujourd’hui un véritable symbole du luxe et de la volupté de la Belle-Epoque.

Le château de la Croë, bâtisse de style victorien construite en 1927 par Armand Albert Rateau à la demande de Sir William Pomeroy Burton, président de la société Associated Newspapers Ltd, acquise en 1938 par le duc de Windsor et ex-roi, Édouard VIII du Royaume-Uni, puis, par le magnat grec de la construction navale Stavros Niarkos. En 2004, c’est le milliardaire et oligarque russe Roman Abramovitch qui devient propriétaire du château, sis au cœur de 8 hectares de parc aménagé par le paysagiste Peter Wirtz.

L’histoire du Cap d’Antibes est étroitement liée à Antibes, qui conserve de chaque époque de son histoire un riche patrimoine. Châteaux, bastion et tour d'enceinte sont transformés aujourd'hui en musée d'art moderne, musée d'histoire et d'archéologie ou de traditions populaires.

Visitez le vieil Antibes en flânant de ruelles en petites places, découvrez le charme de ses petits ateliers d'artisans travaillant portes ouvertes, ses boutiquiers et ses façades décolorées par le soleil…

Avec 25 km de côtes où se succèdent plages de galets et de sable fin, criques secrètes et 5 ports -Galice, Crouton, Olivette, Salis et Vauban, plus grand port de plaisance d’Europe, Antibes fait face à la Baie des Anges et est une cité riche en histoire et culture, avec de nombreux musées dont le Musée Picasso, le Fort Carré, le Musée Peynet, lieu de plusieurs tournages de films dont en1966 ‘Ne nous fâchons pas’, de Georges Lautner, avec Lino Ventura, Jean Lefèvre, Michel Constantin, Mireille Darc et Tommy Dugan ou encore en1983 ‘Jamais plus jamais’ de Irvin Kershner, un James Bond avec Sean Connery.

Enfin, Antibes restera la cité des écrivains, peintres et artistes, et l’on se souviendra de Scott Fitzgerald et Zelda Fitzgerald, habitués de l'hôtel « Belles Rives », de Níkos Kazantzákis, William Somerset Maugham, Guy de Maupassant.Jacques Prevert, Claude Monet, Raymond Peynet ou encore Pablo Picasso…

Biens associés